dimanche, avril 27, 2008

"A nous de préparer les petits Obama"


Le Monde parle de la fascination qu'exerce Barack OBAMA sur les Afro-français


CHOSES VUES au rayon fruits d'un Monoprix parisien. Le vendeur, africain, engage la conversation avec une jeune Américaine : "Qu'est ce que vous pensez de Barack Obama ?" Elle le dévisage, éclate de rire et répond : "Je trouve qu'il est merveilleux !" Le visage de l'homme s'illumine : "Il est éloquent, courageux et brillant, n'est-ce pas ?" "Et tellement craquant !" acquiesce-t-elle. Le vendeur s'enhardit : "Vous voterez pour lui ?" Ramassant ses fruits, l'étudiante répond : "Pour lui ou pour McCain, je n'ai pas encore choisi." L'homme semble abasourdi. "Mais ils n'ont rien de commun ! Un homme comme Obama, c'est Dieu qui nous l'envoie ! Pour réconcilier les peuples. Et faire la paix dans le monde..."

En quelques mois, la figure de Barack Obama a conquis les coeurs et les esprits des Noirs de France. Les sites Internet communautaires regorgent de photos, portraits, citations du sénateur américain. Les blogs et forums de discussion évaluent ses chances. Son nom est prononcé dans les fêtes et les concerts, associé parfois à la prière du dimanche. Son image et sa biographie sont un motif d'espoir et de fierté. "Il décomplexe, donne envie de s'engager et de relever la tête", affirme le Martiniquais Christian Bidonot, à l'origine du site Outremer-obama-organisation.
"Le coeur vibre ! dit Dominique Loubao, fondatrice de l'association La plume noire. En tant que femme, je soutenais Hillary Clinton, et voilà qu'est arrivé Barack Obama comme une sorte d'incarnation du rêve de Martin Luther King. Ce président noir, qui, par une formidable ironie, est aussi africain, changerait le cours de l'histoire." Alphonse Boye, le président du club élitiste Diallo Telli, partage cet enthousiasme : "Il transcende les catégories sociales, les âges, les races. Il représente la nouvelle génération, elle-même très métissée. Il incarne la mondialisation."

Dogad Dogui, le président de l'organisation Africagora, entend bien relayer le message aux jeunes gens d'ici : soulevez le couvercle, vos origines, votre différence peuvent être utiles à une nouvelle France, plus ouverte, plus moderne. "A condition de dépasser la question de la couleur de la peau, insiste-t-il. De ne pas faire d'Obama un étendard communautaire. Il réussit parce qu'il fait rêver l'Amérique, blanche et noire. A nous, enfants d'origine africaine, de faire rêver la France. A nous de préparer des petits Obama." Mais avec réalisme. "La France est tellement figée, la classe politique si cadenassée", dit-il.

Passionné par "l'image inspirante" d'Obama, "pacifiste", "rassembleur", "symbole d'une redistribution possible des cartes", Salomon Mezepo, le fondateur des éditions Menaibuc et du site Africamaat.com, ne cache cependant pas un certain pessimisme. "La machine abat ceux qui veulent changer le monde", dit-il.
A. Co.

Source Journal le Monde du 27 avril 2008

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

J'espère que Barack Obama deviendra le prochain président des USA.

Barack Obama est vraiment l'homme qui pourra réconcilier les peuples.

http://berberblues.hautetfort.com/

cesaire a dit…

Cela dépendra de ses capacités à faire valoir son point de vue, ses visions du Monde. Car il ne faut pas l'oublier, s'il est président, il va d'abord servi les intérêts d'un pays encerclé par des lobbyes de toute sorte, et que de ce fait il sera soumis aux exigences de satisfaction de ces lobbys. Le rêve de réconciliation, ça c'est pour la forme, ce qui compte dans les rapports mondiaux tels que définis par les puissances occidentales, les intérêts financiers, militaires et stratégiques. le reste cest de la littérature pour adolescents boutonneux, de la guimauve pour jeunes fraîchement filles dévergondées. Je suis désolé de paraître vulagire, mais c'est la vérité, les droits de l'homme dans votre c., place à l'argent, au pouvoir et à la domination.